Actualités

Contenu

Réunion « ?décentralisée? » du Comité de l’administration régionale (CAR) à Fontenay-le-Comte

 

Véritable « conseil d’administration » de l’État en région présidé par le préfet de la région Pays de la Loire, Henri-Michel Comet, également préfet de la Loire-Atlantique, le Comité de l’administration régionale (CAR) s’est réuni le 17 juin 2015 à Fontenay-le-Comte, en présence de Jean-Benoît Albertini, préfet de la Vendée, François Burdeyron, préfet de Maine et Loire, Corinne Orzechowski, préfète de la Sarthe, Philippe Vignes, préfet de la Mayenne, de Sandrine Godfroid, secrétaire générale pour les affaires régionales, des directeurs des administrations régionales et du recteur d’académie.

 


La matinée a débuté par la visite du Centre Militaire de Formation Professionnelle (CMFP), un centre unique en France entièrement dédié à la transition professionnelle des militaires en fin d’engagement.
Conçu comme un sas de transition, ce centre permet aux militaires de préparer leur retour dans le milieu civil et au monde de l’entreprise tout en valorisant les savoir-être militaires que les entreprises recherchent. Une cellule préparation au retour à la vie civile est à la disposition des stagiaires pour faciliter les démarches administratives de fin de service.
40 formations différentes sont dispensées évaluées en permanence en fonction des besoins du marché et des prospectives à plus ou moins long terme.

Le pôle aéronautique, créé en février 2014, propose plusieurs filières de formation : soudeur aéronautique, monteur structure aéronef… Les métiers de l’aéronautique génèrent actuellement 15 000 emplois par an sur le territoire national.

Consulté sur les orientations stratégiques de l’État dans la région, le Comité de l’administration régionale (CAR) s’est réuni ensuite à la sous-préfecture de Fontenay-le-Comte, future implantation de la Maison de l’État, pour aborder les questions liées à la ruralité pour :

  • garantir à tous l’égalité d’accès aux services publics ;
  • maintenir l’activité économique et les emplois en zones rurales ;
  • renforcer l’attractivité et la qualité de vie des territoires ruraux.