Lexique


Arrêté préfectoral

Un arrêté préfectoral est une décision prise par le préfet de département ou le préfet de région. C’ est une décision écrite prise en application d’une loi, d’un décret ou une ordonnance afin d’en fixer les détails d’exécution. Un arrêté est une décision unilatérale, ce qui le distingue d’un contrat.


Bassin versant

Un bassin versant est un territoire qui draine l’ensemble de ses eaux vers un exutoire commun, cours d’eau ou mer.

Le bassin versant est limité par des frontières naturelles : les lignes de crêtes ou lignes de partage des eaux. De part et d’autre de ces lignes, les eaux des précipitations et des sources, ainsi que tous les éléments dissous ou en suspension (sédiments, pollution…), s’écoulent vers des exutoires séparés.


Comité ressource en eau

Le comité ressource en eau reprend l’ensemble des missions des anciens comités sécheresse. Il est présidé par le préfet et est composé des représentants de l’ensemble des usagers de l’eau collectivités, associations de protection de la nature, usagers professionnels (agriculture, industrie, batellerie, pêche,…), services de l’État, OFB, Météo-France. Il se réunit environ 4 fois dans l’année : en début de saison, puis pendant les périodes de tension, et en fin d’année pour effectuer un bilan.


Etiage

Période de plus basses eaux des cours d’eau et des nappes souterraines (généralement l’été pour les régimes pluviaux).


Milieu aquatique

Le milieu aquatique est caractérisé par des habitats (berges, fonds, courants), des populations végétales et animales et par la qualité physico-chimique de l’eau (température, nutriments, etc). Cet ensemble est fortement influencé par le climat, la géologie, l’ensoleillement et la végétation. Les lacs et les cours d’eau, mais également les zones inondables ou humides (marais et tourbières) constituent des écosystèmes aquatiques.


Nappe souterraine

Une nappe d’eau souterraine est une quantité d’eau importante présente dans une roche sous terre, et plus précisément dans les fissures et espaces libres. On appelle alors cette roche un aquifère. Elle peut être captée soit par un forage (usage professionnel), soit par un puits (usage domestique).


ONDE

Le dispositif ONDE (Observatoire National Des Etiages) caractérise les étiages estivaux par l’observation visuelle du niveau d’écoulement de certains cours d’eau métropolitains.

L’acquisition des données d’étiage permet l’analyse de la situation du moment, mais également l’analyse de l’évolution des phénomènes hydrologiques dans le temps, sur du court ou moyen terme, aidant ainsi les pouvoirs publics. Il est un des outils listés dans la circulaire du 18 mai 2011 relative aux mesures exceptionnelles de limitation ou de suspension des usages de l’eau en période de sécheresse.


Sécheresse

Il existe trois types de sécheresse :

  1. Le premier type, la sécheresse météorologique, survient lorsqu’il existe une période prolongée d’un taux de précipitations en dessous de la moyenne.
  2. Le deuxième est la sécheresse agricole, lorsque l’humidité des sols est trop faible pour les cultures. Cette condition peut avoir lieu même si les précipitations sont normales à cause des conditions du sol et des techniques agricoles, ou de choix de plantes.
  3. Le troisième, la sécheresse hydrologique, survient lorsque le débit des rivières et le niveau des réserves d’eau disponibles dans les nappes aquifères, lacs et réservoirs sont anormalement bas par rapport à la situation moyenne calculée sur le long terme. Ce seuil peut être atteint avec des précipitations normales ou au-dessus de la moyenne lorsque la consommation d’eau dépasse les capacités de la nappe ou des réservoirs à se renouveler.

Dans l’usage le plus fréquent, le mot « sécheresse » se réfère généralement à la sécheresse météorologique.