Contenu

Surveillance et lutte contre la prolifération du moustique tigre en Vendée

 



La présence du moustique Aedes albopictus (moustique tigre) a été mise en évidence pour la première fois l’été dernier sur la commune de Fontenay-le-Comte, dans le quartier de Grissais. La surveillance de ce moustique sera réactivée au mois de mai. Elle est actuellement précédée d’enquêtes chez les particuliers, aux abords de leurs habitations

 

Un moustique potentiellement vecteur de certaines maladies

L’aire d’implantation de ce moustique s’est développée sur le territoire métropolitain de manière continue depuis 2004. L’an dernier, il était définitivement implanté dans 18 départements français. La Vendée ne fait pas partie de ces départements.

Malgré les résultats satisfaisants de la campagne d’éradication effectuée en 2014, le département de la Vendée reste sous surveillance afin de savoir si de nouveaux moustiques tigres peuvent apparaître cette année.

Ce moustique peut, dans certaines conditions, transmettre localement la dengue ou le chikungunya. Cette transmission ne peut intervenir que si un moustique de type Aedes pique une personne déjà infectée lors d’un séjour dans un pays ou une zone où ces maladies sont présentes.

A ce jour, aucun cas de chikungunya ou de dengue contractée en Vendée n’a été signalé. Les cas de contamination locale recensés au cours des 4 dernières années sur le territoire métropolitain concernent quatre départements du sud de la France.

Le dispositif de surveillance mis en œuvre

La surveillance de la présence du moustique tigre est pratiquée pendant la période d’activité d’Aedes albopictus qui s’étend, en principe, du 1er mai au 30 novembre. Elle s’appuie sur la mise en place de pièges et leurs observations régulières. Cette surveillance est renforcée en cas de détection du moustique.

Elle est confiée à l’Établissement Interdépartemental pour la Démoustication du littoral Atlantique (EID Atlantique) par convention du ministère chargé de la santé. Elle vise à détecter la présence de ce moustique de façon la plus précoce possible afin de retarder son installation et traiter systématiquement les sites infectés.

A Fontenay-le-Comte, l’EID Atlantique réalise, depuis début avril, des enquêtes domiciliaires chez les résidents du secteur de Grissais.

L’objectif est d’éviter la réapparition du moustique en détruisant manuellement leurs gîtes et en repérant le plus précocement possible la présence de larves de moustiques dans les gîtes non suppressibles afin de mettre en œuvre, au plus tôt, des traitements préventifs biologiques qui s’avéreraient nécessaires.

Le moustique tigre

Aedes albopictus, plus connu sous le nom de "moustique tigre", est un moustique invasif caractérisé par sa petite taille (plus petite qu’une pièce d’un centime d’euro) et ses zébrures noires et blanches.

Le moustique tigre vit au plus près de l’homme, se déplace peu et se développe autour des habitations dans de petites quantités d’eau : des soucoupes de pots de fleurs, des vases et tout récipient contenant de l’eau.

Comment lutter contre la prolifération du moustique tigre ?

Chaque citoyen peut être un acteur de la lutte contre la prolifération de ce moustique par le signalement de sa présence et la mise en œuvre de mesures de prévention simples.

Le moyen de prévention le plus efficace contre la prolifération des moustiques repose sur la destruction mécanique des gîtes larvaires, c’est-à-dire des lieux de ponte.

Elle nécessite une mobilisation de tous, en veillant à :

  • recouvrir les fûts et les citernes,
  • vider régulièrement et au moins une fois par semaine, les soucoupes, vases, seaux…,
  • remplir les soucoupes de sable humide,
  • vérifier le bon écoulement des gouttières,
  • supprimer les détritus (pneus, boîtes de conserves…),
  • éliminer les eaux stagnantes (bassins…).

Lutter contre ce moustique, c’est protéger notre santé et celle de notre entourage.

Comment signaler la présence du moustique tigre ?

Vous pensez avoir observé un moustique tigre? Vous pouvez le signaler !
L’ensemble de la population peut participer à la surveillance de cette espèce afin de mieux connaître sa répartition. Il s’agit d’une action citoyenne permettant ainsi de compléter les actions mises en place.

Pour vous informer et/ou signaler la présence d’un moustique tigre :

- connectez-vous sur le site Internet national : www.signalement-moustique.fr
- ou contactez l’EID Atlantique via l’application iMoustique® ou le site internet www.eidatlantique.eu ou encore en composant le 05 46 88 12 34

  • Lire le communiqué de presse du 3 septembre 2015, en cliquant ICI
  • En savoir plus sur le site de l’Agence régionale de santé des Pays de la Loire, en cliquant ICI